Centre de Consultations Psychologiques et Sexologiques Paris Nation

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Pourquoi consulter ?
Index de l'article
Les troubles sexuels
Le vaginisme - Les troubles de l'érection - L'anorgasmie
Les mésententes sexuelles
La dyspareunie - Les conduites addictives
L’orientation sexuelle - La difficulté de l’échange sexuel - Et toutes les autres questions
Faut il consulter seul ou en couple ? - Quand faut-il consulter un sexologue ?
Toutes les pages

Les mésententes sexuelles On distingue trois types de mésententes :

  • celles liées à la méconnaissance des zones érogènes du partenaire et parfois de ses propres zones érogènes.
  • celles liées à une incompatibilité de fréquence des rapports.
  • celles liées à une incompatibilité de scénario ou de fantasme érotique.

 

Les mésententes sexuelles liées à une méconnaissance des zones érogènes.

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes zones érogènes. Les organes génitaux féminins ne sont pas directement accessibles à la vue, c’est une des raisons qui conduit les femmes à méconnaitre cette partie anatomique. En contre partie, elles peuvent développer une réceptivité érogène qui dépasse largement la zone génitale. En revanche, la visibilité de l’organe masculin et la confusion entre virilité et érection conduit les hommes à réduire leur sensualité à la zone génitale. Résultat, l’homme aura tendance à exciter chez la femme les zones qui sont fortement réceptives chez lui c'est-à-dire la zone génitale. Elle pourra se sentir incomprise et négligée. De même, un homme pourra ressentir de l’ennui, voire de l’agacement si sa partenaire lui prodigue trop de caresses à la périphérie de la zone génitale.
Pour éviter des frustrations, il est important que chacun des partenaires apprenne à connaître et à élargir sa cartographie érotique. Le sexologue pourra les aider à mieux se connaître, à élargir leur potentiel réceptif et à établir une communication érotique rentable.

 

Les mésententes sexuelles liées à la fréquence des rapports.

Comment gérer sa vie érotique lorsque l’un des partenaires a une demande plus importante que l’autre ? A la longue cette situation peut générer un trouble du désir chez celui qui est le moins en demande, une frustration et des ressentiments chez celui qui a une demande plus importante. Lorsque cette situation perdure, la consultation chez un sexologue peut permettre d’éviter que le couple ne s’enlise sournoisement dans un conflit conjugal.

 

Les mésententes liées à une discordance sexuelle.

Il est fréquent de recevoir des couples dont la femme se plaint d’un manque de propulsivité de leur partenaire. Elles leur reprochent une attitude trop tendre et pas assez virile. A l’inverse la femme peut reprocher à l’homme une trop grande propulsivité, une concentration sur la zone génitale au détriment de la polarité sentimentale. Chez les hommes, les reproches se situent autour d’une trop grande passivité de la femme, une polarité trop affective, un manque d’intérêt pour l’élargissement du répertoire des comportements sexuels ou à l’inverse un manque de réceptivité, de féminité. Une réflexion sur l’affirmation de soi, l’émancipation par rapport aux stéréotypes sociaux et l’élargissement des rituels sexuels du couple est nécessaire. C’est parce que chacun des partenaires prendra en compte sa responsabilité individuelle que le succès commun pourra être au rendez-vous.



Vous êtes ici : Sexologie Pourquoi consulter ?