Centre de Consultations Psychologiques et Sexologiques Paris Nation

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Pourquoi consulter ?
Index de l'article
Les troubles psychologiques
Anxiété et phobies
Affirmation de soi
Troubles sexuels - Troubles des conduites alimentaires
Deuil pathologique
Accompagnement à la retraite
Toutes les pages


Affirmation de soi

L'affirmation de soi consiste à savoir exprimer son opinion, ses sentiments et ses besoins. Pour certains, s’affirmer est difficile puisqu’ils ont peu appris à parler de leurs sentiments et de leurs besoins. Lorsque nous n'exprimons pas clairement ce que nous ressentons, ce que nous pensons, nous transportons un malaise intérieur. Un sentiment négatif s'installe en nous: sentiment de culpabilité, frustration, colère ou d'inquiétude. Notre niveau de satisfaction face à la vie est moindre. Nous ressentons un manque de «contrôle» sur notre vie. Les thérapies comportementales et cognitives permettent de travailleur sur les points suivants :

  • Le droit d'exprimer nos émotions

  • Le droit de faire des erreurs

  • Le droit de prendre soin de soi

  • Le droit de dire comment nous voulons être traités

  • Le droit d'accepter de l’aide sans se sentir coupable

  • Le droit de dire non

  • Le droit d'avoir des besoins

  • Le droit d'être responsable de nos choix

Un certain nombre de croyances et de comportements est à l’origine du manque d’affirmation de soi. Parmi les plus importantes on peut citer :

  • L'autre est plus important que moi: lorsque nous avons cette attitude, nous ne respectons pas nos besoins et nos sentiments. Nous ne leur accordons pas d'importance. Donc, nous ne nous affirmons pas.

  • Je suis plus important que l'autre: Nous ignorons les autres. Nous utilisons des attitudes déterminées qui exploitent les autres pour les manipuler afin d'obtenir ce que nous voulons. Ce n'est pas de l'affirmation. Celui qui vit la situation ressent de la frustration, de la colère. Cette attitude ressemble plus à du contrôle!

  • Personne n'a de l'importance: «Je vais m'occuper du café, j'aime pas ça, mais puisque personne ne le fait» Nous avons une attitude de victime. Nous n'exprimons pas clairement nos besoins ou nos sentiments. Nous nous culpabilisons et culpabilisons les autres. Cette attitude provoque des conflits intérieurs et ne favorise aucune affirmation de soi.



Vous êtes ici : Psychologie Pourquoi consulter ?