Centre de Consultations Psychologiques et Sexologiques Paris Nation

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Pourquoi consulter ?
Index de l'article
Les troubles psychologiques
Anxiété et phobies
Affirmation de soi
Troubles sexuels - Troubles des conduites alimentaires
Deuil pathologique
Accompagnement à la retraite
Toutes les pages

Deuil pathologique Le deuil est une expérience quasi universelle, à laquelle est confronté un jour ou l'autre la plupart des individus, souvent même à plusieurs reprises. Le deuil pathologique survient chez des personnes qui avaient jusque là passé les différentes étapes de la vie sans problème. Il est caractérisé par la une perturbation du travail de deuil qui ne s’engage pas et par la survenue de troubles psychiques après la perte d’un parent, d’un conjoint, d’un enfant ou d’un proche.
Les perturbations du travail de deuil peuvent prendre plusieurs formes :

  • Le deuil absent ou retardé: le sujet ne manifeste aucune réaction de tristesse à la suite du décès, poursuivant sa vie "comme si de rien n'était". Loin de manifester une absence d'investissement affectif du disparu, cette attitude traduit un déni inconscient (et parfois même conscient) de la réalité du décès. L'absence de confrontation avec le cadavre du décédé (personne "disparue", absence de reconnaissance du corps) et de participation aux funérailles peuvent favoriser le déni de la mort.

  • Le deuil intensifié: le sujet paraît débordé par l'intensité des manifestations de son deuil (colère, sentiment de culpabilité vis-à-vis du mort).

  • Le deuil inachevé peut se présenter sous différents aspects :

    • Dans certains cas, les manifestations du deuil (chagrin, troubles d'allure dépressive) persistent sans décroître au delà de la période habituelle (6ème-12èmemois) : devant de tels deuils prolongés il convient d'évoquer l'hypothèse d'un trouble dépressif, témoin d'un deuil pathologique.
    • Dans d'autres cas, le sujet semble avoir abandonné les marques affectives et comportementales du deuil mais continue à vivre "dans le passé", dans la pensée du mort. Ces deuils inachevés peuvent se manifester plusieurs années après par des débordements émotionnels, lors des dates anniversaires, par des comportements de recherche de la personne disparue et/ou par un renoncement persistant à tout nouvel investissement, que ce soit dans le domaine relationnel ou  dans le domaine des activités de loisir personnel.


Vous êtes ici : Psychologie Pourquoi consulter ?